Rozven, plage de la Touesse, St Coulomb, 25 juin 17, 11h42/44

Pour vivre heureux vivons caché… mais avec une belle vue sur la mer ! Cette maison a été celle de Colette de 1910 à 1927 et c’est là qu’elle a écrit, entre autres, le Blé en Herbe, largement inspiré par sa relation avec son beau-fils Bertrand de Jouvenel, le fils de son nouveau mari.

IMG_5143.JPG

… je veux que vous voyiez Rozven, son anse de mer verte, les rochers compliqués, le petit bois, les arbres neufs et les anciens, la terrasse chaude, les rosiers, ma chambre jaune, et la plage où la marée apporte des trésors… »
IMG_5144.JPG«J’ai un perchoir de rocher entre le ciel et l’eau. On pêche des homards d’un bleu vif  et des crevettes en agate, et des crabes qui ont le dos en velours de laine»
IMG_5207.JPGLa maison fut achetée par « Missy » (ou « oncle Max »), Mathilde de Morny,  fille du frère de Napoléon III (duc de Morny) et de la possible fille naturelle du tsar Nicola 1er (la Princesse Troubetzkoï ) et amie-amante de Colette, le jour du divorce de Colette avec Willy. 1 an plus tard, Missy et Colette se sépare. Colette garde la maison à son nom et Missy s’installe à la villa Primerose à la Guimorais (1k2m à vol d’oiseau). Rozven n’était pas la seule villa balnéaire où allait Colette (il y eut aussi par exemple la villa « belle plage » au Crotoy).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s